1,2… 1,2,3,4 !

« Soyons désinvoltes n’ayons l’air de rien ». « D’ont worry, Be happy ! »
En répondant conjointement à un projet d’Aide à la création musicale en milieu scolaire initié par la Sacem, Le Chantier des Francos et La Sirène trouvaient un terrain de jeu commun et collectif !

Aussi, sommes-nous partis d’un constat empirique: les artistes et groupes hexagonaux s’expriment de plus en plus en langue anglaise. Ce constat alimente de fait une longue traîne de questions particulièrement sensibles à La Rochelle, épicentre de la chanson française.
Une supposée invasion anglo-saxonne est-elle à craindre ?
Une poche de résistance s’organise-t-elle autour des Fauve, Flavien Berger, Radio Elvis ?
Impose-t-elle réellement à l’instar du lait la défense du quota régulateur ?
Ce recours à l’anglais traduit-il une influence musicale uniquement anglo-saxonne ?

Pour répondre à ces questions et bâtir le projet, nous avons souhaité associer deux artistes : Laurent Lamarca et Le Prince Miiaou.
Le premier s’attaque à la chanson en français, là où la seconde bataille dans celle anglaise mais, tous deux citent et revendiquent la pop anglo-saxonne comme principale influence.
Bashung & Miossec VS Phoenix & The Do : que le match commence !

Un projet de recherche, d’expérimentation et d’éducation artistique et culturelle.

Ce projet se développera et s’écrira sur deux saisons (2015/16 et 2016/17) et proposera : un cycle de conférences sur la thématique ouvert à tous les publics, des temps de création et d’échanges artistiques, des concerts labellisés à retrouver dans la programmation
de la Sirène et des Francofolies et bien entendu des temps forts de création musicale en milieu scolaire pour lesquels les Classes Chanson menées par Francos Educ depuis 2007 prendront pour sujet ce thème. Une restitution de tous ces travaux et la création d’un concert-spectacle associant l’ensemble des protagonistes se tiendra à La Sirène au printemps.